©

Camille Franch Guerra Et Evan Gerard-Bourgeau

ÉLÉVATION DU NÉCÉSSAIRE

2014

Charbon, verre

 

-

Trois éléments dialoguent - fumée, charbon et verre - par un jeu de reflet et de transparence. On pourrait parler de décomposition du feu ou d’une tentative de définition plastique du feu. Le feu, souvent associé à l’amour, au désir, à l’élan, à l’érotisme, aussi au foyer m’intéresse en ce sens qu’il doit détruire pour être. Ce paradoxe de l’existence est une notion sur laquelle j’ai souvent travaillé. Ici, le feu n’existe pas, sa signification stricte est ici éteinte ; la lumière dominante est d’ailleurs plus proche du bleue que du rouge, associé généralement au feu. C’est seulement une création de base qui est montrée ici, mais le verre aussi comme forme complexe de création, qui vient briser, soulever le feu au rang de créateur de formes, avec cependant cette énergie fragile qu’il dégage.