©

Camille Franch Guerra Et Evan Gerard-Bourgeau

Mondeoeuvre - Main-d’oeuvre 

2015-16

Techniques mixtes, 500cm sur 450cm

Artagon I Side

_

Entre déchets verts désydratés et bocaux banals, ici le caractère anthropocentré d’une pensée-paysage est figé;  Pourtant c’est par un processus créatif empreint de notre quotidien que la mise en oeuvre lente du projet est présenté. L’installation se veut être un jeu d’échelle entre le macro et le micro, un jeu de perception entre le net et le flou, un jeu de rencontre et de hasard. Le visiteur la traverse se trouve face à face, côte à côte, séparés par des planches suspendues, sur lesquelles reposent des micros-paysages de déchets verts désydratés, des pièces métalliques viennent créer des structures hybride dans l’attente de devenir autre chose. Moisissure peut-être, vie en tout cas. La lumière blanche crée atmosphère d’ un laboratoire expérimental qui génére calme et observation. La fragilité supposée de ces paysages en équilibre suscite une approche alors poétique, politique, écologique.

-

Vue de l’installation Monde œuvre-Main d’œuvre, dans le cadre de l’exposition La trahison des objets, à la H Gallery, commissariat Nicolas Blamoutier et Lysandre Enanaa

_

Vue Artagon I side, compétition des étudiants en écoles d'artsd - Prix Artagon